• votre commentaire
  • Repas de Tiwizi 22repas de Tiwizi 22

    L'association TIWIZI 22 organise son repas annuel samedi 15 septembre 2018 à la salle des Chardons bleus à L'armor Pleubian

    repas de Tiwizi 22

    Au menu,

    Couscous typique marocain, cuisiné par deux excellentes cuisinières marocaines.

    Parts de couscous à emporter au prix de  8€, à enlever sur place à partir de 18 h,

    Repas à la salle des Chardons bleus  à partir de 19 h. 30, au prix de 15€,

    Réservation préalable pour les deux formules au 02 96 56 12 65 ou 06 77 71 90 90.

    Tombola, animations

    Venez nombreux passer une bonne soirée


    votre commentaire
  • En passant par La Horaine !

    Bouli Bowling ! En confiant à sa marionnette le soin d’ouvrir le spectacle, le ventriloque Patrice Edmon (dont nous avons découvert, ce soir là, cet autre talent), a pris un «énorme » risque, en pleine période d’élection présidentielle. Par ses répliques, le «manchot empereur» en peluche aurait pu froisser qui s’aSoirée concert de soutien à Plounez (1er avril 2017)pprête à voter pour untel ou pour un autre candidat l Mais ce risque a été savamment calculé, et réchauffement climatique peut-être, Bouli Bowling n’a pas transformé la salle de des fêtes de Plounez en banquise, ce samedi 1er avril. Il a su slalomer sur la piste du parti pris avec adresse et surfer avec tout autant d’habileté sur les notions de gauche et de droite, pour donner le la à une soirée ancrée sur celles de tribord bâbord

    La salle des fêtes de Plounez, en effet, s’était donnée, ce soir là, l’allure de port d’attache pour l’association La Horaine, association qui s’active à restaurer l’ancien bateau des Phares & Balises. Une restauration qui demande des fonds pour que ce bateau, construit en 1956 et désarmé en 2005, puisse retrouver sa ligne de flottaison. D’où cette soirée cabaret de soutien.

    Pour ce faire, Le Papillon de la Presqu’île a été sollicité pour assurer l’animation, François Etesse, président de l’association La Horaine et guitariste à ses temps perdus, ayant pu apprécier le « savoir faire » des membres de notre section Musiques Soirée concert de soutien à Plounez (1er avril 2017)& Mots lors de la dernière Conviviale, au Bar du Pont en Trédarzec. C’est l’ami Jean-Paul Silvano qui a donc joué les meneurs de jeu, glissant ici et là une contrepèterie dont il a le secret.

    Soirée concert de soutien à Plounez (1er avril 2017)A la différence des Conviviales, qui se caractérisent par une scène ouverte à tous, cette soirée cabaret a reposé sur des artistes qui bénéficient déjà d’une solide réputation dans la région : la compositrice Karine Bizien, de Paimpol, et Alain Boursenaud,,de Langoat, son partenaire guitariste (Lulu Karabine & Co), Soirée concert de soutien à Plounez (1er avril 2017)Patrice Edmon, homme orchestre (guitare et harmonica) avec son fils Youen (Walter Sandalette & Mousqueton) ont, sur des registres différents, le blues sonorité gospel à l’américaine pour les premiers et humour et gravité à l’armoricaine pour les deuxièmes, su séduire le public. Comme Daniel Chevalme, de Bourbriac, qui a tenu , sur l’autre rive du Trieux, à honorer Georges Brassens., Daniel pour son nom de scène, a su une fois encore donner le meilleur de lui-même pour redonner Soirée concert de soutien à Plounez (1er avril 2017)vie à « Tonton Georges ». Et c’est le plus normalement du monde que tous ces artistes se sont retrouvés sur scène pour un bœuf ponctué par un « Copains d’abord » qui a fait chavirer la salle.

     

    Pour notre Soirée concert de soutien à Plounez (1er avril 2017)part, nous ne pouvons cacher celle qui nous a saisi quand Daniel a pris sa guitare pour offrir à Jean-Paul Silvano, sans l’avoir mis au parfum, une interprétation en musique d’un de ses poèmes publiés dans un recueil par les Editions des Bord du Lot.

    Nous ne pouvons que vous inviter à déclamer à haute voix,

    Dessine moi.

    Etre poète, ce n’est pas que conter fleurette !

     

    " Dessine moi un mouton

    Un Bernard un tonton

    Un panda une autruche

    Un Tignous un Duduche

     

    Dessine moi un zébu

    Un Chard ou un Cabu

     

    Un lion un caîman

    Un juif un musulman

     

    Dessine moi un hibou

    Un Arabe un Hindou

    Un renard un naja

    Un témoin d’Jéhovah

    Dessine moi un macaque

    Un Malien un Canaque

    Un scarabée doré

    Un gourou adoré

     

    Dessine moi un furet

    Un sous pape un curé

    Un rossignol chanteur

    Un Mahomet en pleurs

     

    Au nom de l’insolence et des libre-pensées

    Dessine-moi aussi des choses insensées

    Et surtout fais moi rire

    Fais moi rire ou sourire

    Oui rire à la folie :

    Ne suis-je pas Charlie ? "


    votre commentaire
  • Soirée soirée de soutien à l'Armor Pleubian pour les écoliers de Ouarzazate

    Bœuf aux épices  et solidarité. Le samedi 3 septembre, salle des chardons bleus à Pleubian soirée organisée par l'Association Pleubianaise TIWIZI22. en soutien pour financer les fournitures scolaires des enfants marocains de Ouarzagat 

    Contact Christiane Hinry  tel 06.77.71.90.99  christiane.hinry@yahoo.fr

    l'équipe des bénévoles de l'association

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les papillons étaient très présents ce soir là

    les papillons


    votre commentaire
  • C'est parti ! FINISSONS LA MAISON

    Vendredi, avec une météo favorable, une dizaine de débroussailleurs a donné le coup d’envoi du chantier.

    Deux heures ont suffi aux bénévoles associés du Papillon et de Finissons La Maison

    pour faire place nette et rendre la maison et le garage accessibles.

    FINISSONS LA MAISONFINISSONS LA MAISON

    FINISSONS LA MAISONPour ceux qui découvraient le chantier, l’envie de passer rapidement aux étapes suivantes était évidente.

    En effet, en se désaltérant, 
    comme il se doit après l’effort, à l’intérieur de la maison, ils ont pu constater, que malgré près de dix ans sans occupation, les murs n’avaient pas souffert et qu’il s’agissait désormais d’engager les finitions.

    Le prochain rendez-vous proposera aux volontaires de transporter le mobilier entreposé dans la maison vers le garage, afin de libérer complètement les lieux et d’amorcer les travaux proprement dits.

    Les soutiens commencFINISSONS LA MAISON !ent aussi à se manifester : deux bricoleurs équipés avec le matériel adéquat pour le placoplâtre, un artisan pour le matériel électrique, un entrepreneur pour lister les travaux et suivre le chantier…


    votre commentaire
  •  

    Faire vivre les couleurs de le Presqu'île

    Cette fois, c’est fait. Depuis plus d’un an, les Papillons poussaient et mettaient le pied dans les portes pour qu’une commune de la Presqu’île accepte d’accueillir cette opération. Lézardrieux a pris le pari…et l’a gagné.

    Mieux : la Communauté de communes a financé, laissant présager qu’à l’avenir, chaque année, l’opération pourrait se renouveler sur une commune différente.

    Le Maire de Pleubian, présent à différents moments de la journée, a pris rang pour l’année prochaine.

    Couleurs de Bretagne : comment voir la Presqu’île en peinture…Il était à noter la présence de nombreux élus, ravis de constater l’affluence du public dans la salle Georges Brassens, pour admirer les œuvres réalisées au cours de la journée, et comblés d’entendre le retentissement médiatique de l’opération : passage à TF1, (lien ci-dessous) reportage du Géant des Beaux-arts, sans compter la Presse locale.

     

     

    http://lci.tf1.fr/jt-13h/videos/2015/a-la-decouverte-des-cote-d-armor-5-5-les-iles-rocheuses-un-charme-8646874.html

    Les 78 peintres eux-mêmes, habitués des rendez-vous de Couleurs de Bretagne ou nouveaux adeptes issus de la Presqu’île, étaient étonnés de l’accueil qui leur a été réservé : le petit café du matin servi par Maryvonne, l’entrée triomphale du soir dans la salle par le Bagad, les tomates cerises de l’UCPT…

    Inscription

    Promenez-vous dans la galerie de photos jointe , et vous constaterez la qualité des œuvres produites par les artistes de tous les âges, équipés de parasols …ou de parapluies, ou de la simple capuche, voire du chapeau chinois, et se déplaçant avec camping-car, fourgon, ou mini-voiture avec porte-bagage.

    Vous verrez les Papillons à l’œuvre, pour installer les supports, prendre les inscriptions, accrocher les tableaux…

    Vous n’entendrez pas les témoignages cueillis ça et là :

    « On était sur la rive du Trieux, près du camping, à peindre le pont, un vieux monsieur est venu nous voir et nous a raconté l’histoire du pont. »

    « Quelqu’un a proposé son jardin pour avoir la vue sur le Trieux. »

    « Une dame est venue pour nous regarder le matin, en regrettant la pluie qui nous a obligés à interrompre à midi. Mais elle est revenue l’après-midi. »

    « C’est une école d’humilité : Ceux qui m’observaient tracer les premiers repères maigrichons au crayon, m’ont confié que l’attroupement rigolait derrière eux. »

    Ce jeune garçon (11-12 ans) installé sous sa capuche devant l’église, était au courant du caractère typique de la Presqu’île du clocher à façade : « Ben, je me suis renseigné avant de venir ! »

    Mais vous pouvez écouter la bande-son jointe pour apprécier l’ambiance au moment de la remise des prix. Préparez vos pinceaux et vos fusains pour l’année prochaine…sur le Jaudy ?

     

    voir la galerie photos

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Maodez sur ses terres

    Et voilà. Ce matin, du 3 Août 2015, une expédition de Presqu’îliens s’est rendue à Plouézec afin de négocier l’emprunt du « chef de Maodez » pour le prochain pardon de Lanmodez qui aura lieu à la fin de la semaine, le 9 Août. Deux membres du Papillon, qui avaient préparé le terrain, ont accompagné les responsables de l’Association du Patrimoine de Lanmodez jusqu’à Plouézec. Ceux-ci ont fait affaire avec leurs homologues locaux, et ont pu repartir avec leur précieux compagnon. Cet arrangement dans sa simplicité et sa spontanéité vient illustrer la richesse des collaborations possibles dans le monde associatif : « il faut que nous ayons cette solidarité et ces échanges » nous a déclaré la Présidente locale.

    Maodez sur ses terres.Le pauvre homme, quant à lui, avait subi de nombreux outrages au fil des siècles. En effet, ayant participé à l’exode des Celtes gaéliques et brittoniques il y a 1500 ans, fuyant les Angles et les Saxons pour rejoindre les cousins d’Armorique, il avait choisi la Presqu’île comme terrain de jeu. C’était un bon choix.

    Mais les soubresauts de l’Histoire ont finalement dispersé ses reliques. D’où le projet de tenter de les réunir pour le Pardon qui porte le nom de son monastère. (Lann-Maodez).

    (Valoriser les ressources et les atouts d’un territoire, cela peut passer aussi par des résurgences de sa mémoire vivante et de son passé historique.)

    Cette année donc, son grand reliquaire de Tréguier et son crâne détenu par Plouézec se rejoindront pour une journée d’exception qui appellera sûrement d’autres projets.

    Il semblerait, par exemple, que des Irlandais de sa supposée localité d’origine souhaiteraient venir ici pour découvrir les lieux où il a vécu. Cette « celtique connexion » pourrait sans doute créer des liens à faire fructifier. (Prévoir des pintes et des chopes de la bonne taille pour les accueillir).

    Mais également, les nombreux lieux portant le nom de Maodez seraient peut-être mobilisables désormais pour une date de rencontre ritualisée qui pourrait ajouter encore à la notoriété du territoire.

    De Port Béni à Kermouster, la Presqu’île est balisée par les traces du passage de Maodez. Et son influence s’est aussi traduite jusqu’à nos jours par le choix de son nom pour prénommer nombre de natifs du secteur.

    Certains l’ont aussi choisi comme pseudonyme, ainsi Maodez Glanndour (Maudez du bord de l’eau), poète bretonnant, né à Pontrieux, spécialiste de musique traditionnelle, compositeur, Docteur en Philosophie, décédé à Lannion il y aura juste trente ans.

    On peut citer le début de la préface de son recueil Komzoù bev (paroles vivantes) :

    Petra klevout ? ar bed holl. Strishaat hor sellad a vefe dimp ur c’holl: nac’han ar boud hag e lazhan e vefe. Pep boud a zo kinniget dimp d’e gompren.

    Que l’on pourrait traduire ainsi:

    « Que faut-il entendre ? Le monde dans son entier. Limiter notre vision serait pour nous une perte: ce serait nier et tuer l’existence même. Il nous est offert de comprendre chaque être et chaque existence. »


    votre commentaire
  •  La promotion de l'art par la copie

    Ce Vendredi 31 juillet, la Presqu’île a investi les locaux du Crédit Agricole de Paimpol. Et cela, grâce à l’Association « Chefs d’œuvre en Presqu’île » pour le lancement de son opération.

    Le public a étVernissage de l’exposition « Chefs d’œuvre en Presqu’îleé rameuté de façon efficace et sonore par l’ensemble des cornemuses, bombardes, percussions, harpe et guitare que menait le patron du Carioca.

    S’en suivit une envolée de discours volontaristes et fleuris de la part du Directeur de la Banque, puis du Président de Chefs d’œuvre en Presqu’île.

    Vernissage de l’exposition « Chefs d’œuvre en Presqu’île

    Cette opération originale fut donc présentée dans ses différents aspects : découverte du métier de copiste, exposition des œuvres dans différents lieux de la Presqu’île, reliés par un circuit sous forme de jeu-concours proposant des questions sur chacun des sites retenusVernissage de l’exposition « Chefs d’œuvre en Presqu’île

    et doté de prix, bien entendu.

     

     

    Vernissage de l’exposition « Chefs d’œuvre en Presqu’île

    Tous ces éléments sont consultables sur le site de l’association :

    http://michel-champion5.wix.com/chefs-doeuvre

    Pour sa part, le Papillon de la Presqu’île s’associe pleinement à cette initiative qui fait le lien entre les communes tout en valorisant les lieux et en animant le territoire.

     

    Une dizaine de nos adhérents va se relayer pour assurer une permanence à la chapelle de Bonne nouvelle, qui était le seul site sans surveillance accueillant deux des œuvres exposées. Ils ont suivi une formation assurée par le maître copiste Michel Champion, et sont fin prêts pour recevoir le public.

    Vernissage de l’exposition « Chefs d’œuvre en Presqu’île

    Un membre du Papillon, Jean-Paul Silvano, s’est également fendu d’une tirade sur les copistes au cours du vernissage et que vous pouvez entendre ici dans son intégralité.


    votre commentaire
  • La fête de la Madeleine

    Le goémonier

    fêté à l'Armor

     

    Ce samedi 27 juin, le site de Penn Lann en L’Armor a déployé son anse pour accueillir une partie de la flottille des bateaux traditionnels de la Presqu’île. Ceux-ci, un peu plus nombreux d’année en année, ont été rejoints par la Madeleine, dernier goémonier de Pleubian.

    Autour d’Yvon Lanthoën et de Pascal Champagnat, une joyeuse équipe de passionnés, bénévoles et compétents, a consacré l’essentiel de son temps libre pour restaurer cette vielle coque, échouée sur les galets de Porzh Ran…

    Rachetée, il y a quelques années pour quelques euros symboliques, avec l’aide de la Municipalité de Pleubian, il fallait s’y mettre. Yvon a finalement « croché dedans » en ralliant à lui les volontaires qui ont apporté leurs savoirs, leur matériel et surtout « l’huile de coude ».

    La dynamique a fonctionné, et le soutien s’est élargi à l’Intercommunalité pour laquelle ce bateau est en passe de devenir le symbole d’un renouveau du patrimoine maritime local. Et tout cela devant les caméras de Thalassa, mar plij !

    Il a été souhaité « bon vent » à son équipage, bien sûr, mais celui-ci savoure à l’avance l’été qui s’annonce, en préparant les très nombreux rendez-vous nautiques où la Madeleine est invitée et attendue.


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique